Nicolas Chemarin

Nicolas Chemarin

C’est à Marchampt, à 450m d’altitude, que Nicolas Chemarin réalise des vins “canailles” sur des terroirs atypiques du Beaujolais. “P’tit Grobis”, passionné par son terroir et ses vignes, propose des Gamay (et pas que) digestes et gourmands. Son choix de réaliser des vinifications traditionnnelles permet d'offrir des vins pures et authentiques. Ces vins naturels sont à tester bien évidemment !


Filtre :

Prix
Le prix le plus élevé est de €32,00 Réinitialiser
Type de produit
0 sélectionnés Réinitialiser
Notation nature
0 sélectionnés Réinitialiser
Disponibilité
0 sélectionnés Réinitialiser

2 produits

Bouteille de vin rouge le rocher beaujolais villages
€32,00
Le Rocher Beaujolais Village 2019 - Nicolas Chemarin
Beaujolais
Vin rouge
Vin naturel
Bouteille de vin rouge Mon Ga
€20,00
Mon'Ga 2022 - Axel Domont
Savoie
Vin rouge
Vin naturelVin sans sulfites ajoutésCoup de coeur




Les vins de Nicolas Chemarin

Le P’tit Grobis du Beaujo !

Nicolas Chemarin, ou P’tit Grobis pour les intimes (Grobis étant le surnom donné aux habitants de Marchampt) est un passionné, passionné par son terroir, ses vignes. Il exploite des terroirs atypiques du Beaujolais, à 450m d’altitude sur le secteur de Marchampt mais aussi sur les crus de Brouilly, Morgon, Régnié, et travaille le tout de manière artisanale. Des vins gourmands, chaleureux, un peu canailles en fait, comme le personnage !

Les début de Nicolas Chemarin

On parle avant tout d’une belle histoire de famille pour le domaine Chemarin installé à Marchampt, dans le Beaujolais. Et c’est actuellement Nicolas Chemarin qui est à la tête du domaine.
En effet, l’arrière grand-père de Nicolas pratiquait la polyculture, puis son grand-père exploita uniquement la vigne. C’est d’ailleurs lui qui acheta la grande bâtisse du domaine et construisit une cuverie en béton, à moitié enterrée, toujours utilisable aujourd’hui. Par la suite, le père de Nicolas a repris le flambeau en restant aux coteaux de Marchampt en Beaujolais Villages.

Représentant la quatrième génération, Nicolas Chemarin, après l’obtention de son BTS, a d’abord exercé son apprentissage en Pouilly-Fuissé (vin blanc d’appellation d’origine controlée), puis s'est occupé des vinifications chez Louis Tête (une référence dans le milieu des vins naturels du beaujolais) pendant deux ans. C’est en 2008 qu’il décide de se consacrer à temps plein, au domaine familial, et au métier de vigneron. Un métier qu’il juge parfois comme “ingrat”: un travail difficile par rapport au prix de vente et à la reconnaissance. Mais c’est avec intelligence et engouement qu’il parvient à réaliser ce métier à la perfection et avec sa vision.

Plus tard, Nicolas Chemarin exploite 6,5 hectares en Beaujolais-Villages, dont 3 hectares en fermage à son père, et 3,5 hectares en fermage à son voisin. Il y a également les vignes sur les appellations Régnié et Morgon. Puis, le jeune vigneron récupère les vignes de son père, qui part à la retraite en 2008, et laisse le fermage de son voisin. Nicolas Chemarin exploite aujourd’hui 8 hectares de vignes dans le Beaujolais.

Les terroirs du domaine Chemarin

Le terroir le plus mis en avant par Nicolas Chemarin est bien entendu celui de l'appellation Beaujolais-Villages qui permet de produire des vins expressifs, intensément fruités et parfumés. Cela représente 80% de son domaine. Ce terroir se situe sur des pentes raides de 35 à 55%, sur des sols rocailleux et pauvres, reposant sur une roche granitique riche. L’âge moyen de ces vignes est de 80 ans.

Nicolas Chemarin exploite également deux terroirs distincts sur l’appellation Régnié. Le premier, Les Bullats, est lotti à 250 mètres d’altitude sur des sols, nés de la décomposition du granit rose, sableux et légers. Le deuxième, La Haute Ronze, qualité proche du Morgon, où les sols sont plus profonds et argileux, donnant des vins plus façonnés.

Concernant l’appellation Morgon, le vigneron exploite 30 ares sur Les Charmes (climat réputé) et 37 ares sur Corcelette.

Pour la création de ses vins, Nicolas se rapproche au plus près des critères bio pour des vins natures et des vignes saines, tout en suivant les cycles lunaires. Les vignes sont travaillées en concordance avec le respect du terroir et de l’environnement. Les vendanges se font uniquement à la main. Pas d’autre choix, entre l’altitude et la pente ! Cependant, face à la contrariété de Nicolas, la certification bio reste impossible avec des sols autant inclinés.

Concernant la vinification, Nicolas Chemarin réalise des vins traditionnellement. Aucun ajout de sulfite lors du processus et très rarement post élevage. Aucune filtration pour encore plus de pureté et d’authenticité.

Les cuvées de Nicolas Chemarin

Concernant ses vins, Nicolas Chemarin est déjà connu pour la qualité des soins qu’il apporte à ses vignes.
Et on retrouve ces faits dans les vins rouges qu’il a conçu. Comme Les Vignes de Jeannot 2018, une cuvée 100% Gamay, créée à partir de vieilles vignes sur le sectier de Marchampt, faisant référence aux vignes qui appartenaient autrefois à Jean Chemarin, un de ses ancêtres, surnommé “Jeannot”. Un vin qui en surprendra plus d’un avec ses notes de cerise.
Premier Jus Beaujolais Nouveau 2022 est un 100% Gamay, un vin de fête connu pour son explosion de fruit et sa fraîcheur intense. A apprécier également en Magnum Premier Jus Beaujolais Nouveau 2022 !
100% Gamay également pour le Saburin Brouilly 2020 de Nicolas Chemarin. Le vignoble de Saburin est l’un des neuf lieux-dits de Brouilly. Cette cuvée est issue de roche rosée assez fine avec une vinification semi carbonique et une vinification en grappes entières sur trente jours. Un vrai “jus de fruit” plein de gourmandise ! A savourer aussi en Magnum Saburin Brouilly 2019.
Seins Mamour Vin de France 2020 est un vin rouge atypique puisqu’il est issu d’un assemblage de raisin provenant du cru Saint Amour (appellation du Beaujolais, un des plus mythique de la région) et du village de Marchampt. Son nom faisant bien entendu référence au cru Saint Amour. Un Gamay concentré en fruits mûrs et en gourmandise.
Élevée en fûts pendant plus de dix mois, la cuvée Morgon Les Charmes 2018 est un 100% Gamay, égrappée à 80% afin de mieux conserver les fruits. Une simple référence au climat des Charmes et de l’appellation Morgon, trouvant le parfait équilibre entre le climat de 2018 et la complexité du cru.
Cuvée phare de Nicolas Chemarin, Le Rocher Beaujolais Village 2018, un vin rouge 100% Gamay, est également élevé en fûts pendant plus de dix mois. La vinification se fait en tonneau pendant plus d’un mois, sans soufre. Vendangé souvent en octobre à plus de 560 mètres d’altitude, la plus haute dans le Beaujolais, Le Rocher présente une ligne tannique très fine, pure et dévoile en bouche un équilibre fruité et floral avec une capacité de vieillissement surprenante. À retrouver aussi bien Le Rocher Beaujolais Village 2019 qu’en Magnum Le Rocher Beaujolais Village 2018.
En plus des vins rouges, Nicolas Chemarin nous présente également un Beaujolais blanc 100% Chardonnay, P’tit Grobis Blanc 2021, en référence au nom que l’on donnait aux habitants de Marchampt (Grobis), devenu également le propre surnom du vigneron, P’tit Grobis. Cette cuvée est non filtrée, sans soufre et 3 semaines de macération pour 50 % du jus apportant une légère amertume. Un vin digeste et libre : un véritable vin de plaisir !
Des vins de terroir, des vins naturels du Beaujolais comme on aime vous les faire découvrir chez epicurieux !

Du mal à faire un choix ?

Topo notre robot sommelier t'aide à choisir parmis plus de 600 vins, selon tes préférences. On dit même qu'il t'offre un cadeau à la fin 🤫 ...

100% raisins

Expédition rapide

Livraison à partir de 8€

Paiement sécurisé